Mediacovers.net » Mes astuces » Biais de jugement : qu’est ce qu’un biais de jugement et que faut-il savoir à propos de cela ?

Biais de jugement : qu’est ce qu’un biais de jugement et que faut-il savoir à propos de cela ?

Biais de jugement : qu’est ce qu’un biais de jugement et que faut-il savoir à propos de cela ?

Le cerveau humain est un labyrinthe très compliqué que les scientifiques essaient encore de parcourir. Ainsi, la psychologie recèle beaucoup de zones d’ombres incomprises mais qui commencent à se dévoiler petit à petit avec l’avancement des études. Et l’une des pistes les plus intéressantes des dernières décennies est les biais cognitifs et leur capacité à induire les personnes en erreur malgré elles. Cet article va principalement traiter des biais de jugement.

Comment faire la différence entre les types de biais qui existent ?

Avant de parler de biais de jugement, il est important de parler des biais tout court et de les définir exactement afin qu’il n’y ait aucune confusion ou malentendu dans le reste de l’article.

D’une façon générale le terme biais signifie un éloignement de la rationalité ou de la norme. Le biais est souvent rapporté à un comportement qui ne devrait pas avoir lieu si la personne raisonnait logiquement et rationnellement mais la définition de biais s’étale bien au-delà de la psychologie humaine et peut s’appliquer à toutes sortes ou formes d’autres systèmes, aussi complexes soient-ils

Cependant, il y a quelques amalgames à éviter et des nuances qu’il faut savoir reconnaître dans l’attribution de cette notion.

  • Le biais de raisonnement
  • Le biais statistique
  • Le biais psychologique
  • Le biais de jugement

Dans chacun de ces types de biais, la définition reste la même, ce qui change, c’est la norme selon laquelle le reste est défini. C’est une sorte de défaut de raisonnement qui peut disparaître une fois qu’on met le doigt dessus.

Ainsi, la norme de base d’un biais de raisonnement est la rationalité ou la logique. Le biais de raisonnement est donc une anomalie dans la logique d’une personne. Par exemple, la préférence des informations positives que l’on a ancré en nous est un biais de raisonnement.

Le biais statistique est seulement une anomalie dans l’estimation d’un facteur ou d’un phénomène. Elle peut être plus ou moins élevée, c’est selon les cas.

Le biais psychologique concerne principalement la partie de la psychologie humaine qui traite l’information et va inscrire des anomalie dedans.

Qu’est-ce que c’est qu’un biais de jugement ?

Laissé en dernier exprès, le biais de jugement est quelque chose d’assez complexe à comprendre, car la base ou la norme de comparaison de ce biais dont des lois de probabilités. Ainsi, le biais de jugement va pousser l’individu à croire.

Parmi les biais de jugement les plus connus, on distingue particulièrement ceux-ci:

  • L’ancrage.
  • La conjonction.
  • La surestimation des probabilités.
  • La négligence des probabilités.

Dans nos medias :